La première journée européenne de l'hélicoptère


Musée mais aussi lieu de partage de la culture scientifique aéronautique, le musée aeroscopia en partenariat avec l’ENAC et la société Airplus Hélicoptères ont le plaisir de participer à la première journée européenne de l’Hélicoptère organisée par l'Union française de l’hélicoptère (UFH). L'UFH est là pour faire entendre la voix des acteurs individuels, pilotes, utilisateurs, professionnels et passionnés de la voilure tournante, et soutenir son action pour la défense de la filière hélicoptère. Le Groupement Français de l'Hélicoptère (GFH) a été créé en 1981 par Jean Boulet, Jean Moine et Charles Marchetti, afin d’être l’ambassadeur des utilisateurs d’hélicoptères auprès des administrations ayant une influence sur leur activité: Transport, Intérieur, Justice, Budget.
Illustrer auprès des publics l’importance de cet aéronef au rôle trop souvent méconnu, valoriser son histoire technique et opérationnelle, promouvoir les actions menées pour conserver et valoriser ce Patrimoine et enfin souligner le dynamisme de la filière industrielle en Europe sont les objectifs de cette journée qui s’annonce riche en rencontres et échanges.

L’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), partenaire du musée aeroscopia, présentera le VOLTA, le premier hélicoptère conventionnel 100 % électrique développé par la société Aquinea à l’heure où la réduction des émissions devient une priorité.

  • Alain Amouyal, fondateur de la société Airplus Hélicoptères, compagnie aérienne spécialisée dans les travaux aériens et transports de personnes pour affaires ou tourisme, viendra partager son expérience de pilote dans le cadre d’une Conférence-rencontre.
  • Loïc Lauze étudiant en Master « Histoire de l’aéronautique » à l’université Jean-Jaurès (FRAMESPA) retracera la grande aventure de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT).
  • Exposition Roger Astruc, Alouette, gentille Alouette..., découverte des archives de Claude Aubé, le pilote aux gants blancs, pilote d’essais d’hélicoptères Aerospatiale, Ateliers pour enfants et expositions seront au programme de la journée du 30 juin 2019 !
  • Enfin, focus sur les hélicoptères de la collection Ailes Anciennes Toulouse (Djinn, Gazelle et Alouette II) patiemment restaurés par les bénévoles de l’association pendant plusieurs années.
  • Si l’histoire de l’hélicoptère débute comme pour celle de l’avion au début du XXème siècle, les progrès ont été beaucoup plus lents. Peu d’activités justifient l’utilisation de telles machines, de conceptions plus complexes et plus coûteuses en maintenance. De plus, son intérêt militaire n’est démontré qu’à partir de la guerre de Corée et véritablement reconnu grâce à son utilisation massive lors de la guerre du Viêtnam. Après la Seconde Guerre mondiale, la SNCASO dispose d’un bureau d’études dédié aux voilures tournantes et développe le SO-1220 Djinn répondant aux spécifications d’un programme des services officiels français pour un hélicoptère léger d’observation. Le premier vol du Djinn en 1953 est rapidement suivi par le premier vol de l’Alouette II conçu par la SNCASE. Premier hélicoptère au monde certifié avec une turbine à gaz, son succès dans les domaines civils et militaires de plus de trente pays est largement reconnu.

-SE 3130 Alouette II Marine : cette Alouette II a rejoint la collection des Ailes Anciennes Toulouse en mai 2005. C’est une version « Marine » dont la particularité la plus visible est de posséder quatre roues articulées alors que les autres appareils se posent sur deux longs patins. Dans cette configuration, elle est plus facile à déplacer rapidement sur les porte-avions. Récupérée à l’état d’épave, elle a fait l’objet d’une véritable reconstruction, pendant cinq années.

Cet exemplaire vient en complément du Crusader pour illustrer l’histoire de l’Aéronavale française.

La génération suivante est évoquée par la présence de l’hélicoptère SA 340 Gazelle. Il a volé dans de nombreux pays à partir des années 70, décliné en plusieurs versions pour répondre aux besoins de l’armée. Aeroscopia dispose d’une collection de prototypes exceptionnelle. Les hélicoptères en sont d’ailleurs particulièrement représentatifs.
-SA 340 GAZELLE Collection Ailes Anciennes Toulouse Hélicoptère d’essais, doté d’un empennage en T, le prototype 002 exposé au musée est le premier à avoir volé avec le fenestron. Il a été récupéré à l’état d’épave par les Ailes Anciennes Toulouse en 1998 après avoir servi au Centre d’essais aéronautiques de Toulouse (CEAT) pour différents essais au sol. Ce long travail de sauvegarde a été officiellement salué par Eurocopter.

En partenariat avec :