Décès prématuré de Thierry Barbier

Nous venons d’apprendre le décès prématuré de Thierry Barbier aux commandes de son Nynja alors qu’il volait dans le ciel kenyan, accompagné du journaliste français Pierre Creisson, également décédé dans ce crash. Les équipes du musée adressent toutes leurs condoléances à leurs familles respectives.
Enseignant, reporter, photographe, journaliste, écrivain, conférencier, Thierry Barbier militait pour la sauvegarde de notre planète. C’est avec le Best Off SkyRanger exposé au musée aeroscopia qu’il avait sillonné 18 pays d’Afrique en 209 jours avant de rejoindre la France. Cet ULM lui avait permis de survoler à basse altitude des régions inaccessibles pour en rapporter des photos de paysages uniques. Aventurier-aviateur, il aimait faire partager ses exploits, ses rencontres, ses moments de doute et par-dessus tout son émerveillement face à la nature.
« Je me souviens de l’enfant que j’étais, qui s’endormait fatigué, heureux, au terme d’une journée emplie de mille découvertes, activités et émotions. Je voudrais que la vie soit ainsi, pleine, d’amour, de bonheur, de rêves réalisés, que la mort vienne un jour me prendre sourire aux lèvres. »
Extrait de Thierry Barbier, Carnet de vol. L‘Afrique vue du ciel, Editions Alternatives, Paris, 2005.

Développé par Philippe Prévot avec l’aide de deux grandes écoles aéronautiques toulousaines, le SkyRanger produit par la société BestOff basée à Montauban a été arrêté de vol en 2009 et a rejoint la collection des Ailes Anciennes Toulouse en 2014.